• Dans cette rubrique, nous verrons chaque articulation de l’appareil locomoteur (seul le dos est réalisé pour le moment). Chaque fiche se décompose en trois parties :

- Une présentation anatomique qui se veut la plus succincte possible (c’est une version grand public).
- Une liste non exhaustive des pathologies ou dysfonctions la ou les plus fréquemment rencontrées, 1 à 2 exemples.
- Notre possibilité d’action et les contre-indications possibles à l’ostéopathie.

• L’appareil locomoteur dépend très fortement de ce qui s’insère dessus, entre autre les viscères. Dans cette rubrique, nous ne parlerons donc que des pathologies articulaires de l’appareil locomoteur, les relations entre les diverses structures osseuses et les viscères seront abordées dans la rubrique viscéral.


ATTENTION :

  • Nous ne parlerons que des affections simples de l’appareil locomoteur. C’est-à-dire des affections primaires. Pour ne pas faire une mise en garde à chaque page, il existe des affections secondaires à des pathologies organiques ayant parfois pour premier symptôme une douleur sur l’appareil locomoteur.

  • Le but n’est pas d’effrayer, ni de vous faire courir chez le médecin, mais la pathologie tumorale et cardiaque s’expriment très souvent par des douleurs projetées sur notre squelette.

  • Aussi, devant toute douleur qui s’accompagne de fébricule (petite fièvre), d’une altération de l’état général, d’un amaigrissement, de fatigue anormale de perte d'appétit ou bien de douleurs dans les membres supérieurs notamment le gauche qui remontent vers la mâchoire avec ou sans signes laryngés, la prudence veut que vous consultiez d’abord votre médecin traitant, avant de voir un ostéopathe. De toute façon, prudence oblige, l’ostéopathe vous renverra vers votre médecin référent.