Le paysage de la santé en France est composé de deux grandes familles que l'on oppose souvent :
  • la Médecine allopathique, conventionnelle, classique, celle apprise en faculté,
  • les autres types de Médecine, que l'on nomme alternative, naturelle, douce ou encore traditionnelle. En fait c'est souvent mal comprendre les médecines que l'on utilise.
Dans notre jargon nous parlons de paradigme.

La médecine dite "conventionnelle" est dans le paradigme que l'on nomme
bio-médical. C'est un peu le principe de Newton à une action correspond une réaction dont les forces sont interdépendantes. On donne une molécule à un groupe d'individu et on compare les modifications de ce groupe à un autre groupe lequel aurait pris un placebo. Si le résultat est supérieur à un pourcentage défini et que les effets secondaires sont jugés acceptables alors la molécule peut être donnée après un long parcours pour qu'elle obtienne son autorisation de mise sur le marché.
C'est une médecine interindividuelle.
Pour une maladie donnée on sait que le groupe va évoluer dans telle ou telle direction. C'est une médecine qui étudie les maladies et l'évolution d'un groupe soumis à une action.
La santé est vue comme l'absence de maladie. Le questionnement est, s'il existe une maladie, que faire pour que mon patient ne soit plus malade, quelle action mener (le plus souvent prise de médicament) pour soit traiter (au mieux) la maladie ou diminuer ou faire disparaître le symptôme. Le médecin prescrit, à juste titre puisque les études montrent que telle molécule à une action dans telle maladie, un médicament. On parle d'"evidence based medecin" ou médecine fondée sur des preuves scientifiques, le plus souvent très bien documentée. Heureusement qu'elle existe, elle permet de sauver chaque jour des milliers de vies.


L'Ostéopathie rentre dans une autre catégorie, celle du paradigme
bio-psycho-social. Ce paradigme étudie les variations physiologiques, psychiques et comportementales (et non les maladies) d'un individu, non plus en fonction d'un groupe, mais en fonction de lui-même, de ce qu'il est. C'est une médecine personnalisée, dans laquelle les trois composantes sont interdépendantes. La maladie est vue comme une perte de la physiologie et/ou de l'adaptation. Le questionnement est pour ce patient que faut-il faire pour qu'il retrouve sa physiologie et ne soit plus en maladie ? La grosse difficulté est d'étudier de façon scientifique l'action de l'ostéopathe et ainsi de la documenter. On ne peut pas prendre les même tests que dans le paradigme "bio-médical" puisqu'il faut comparer l'action faite sur le patient, non plus par rapport à un groupe, mais par rapport à lui même. On ne peut pas faire une manœuvre active, puis une deuxième placebo, puisque le patient évolue dans le temps, tant au niveau physiologique qu'au niveau psychique et social. L'ostéopathie est plus une science humaine, qu'un science physique !!

Les deux médecines évoluent donc dans deux sphères complètements différentes. Il faut arrêter de les opposer, mais travailler sur leur complémentarité. J'aime beaucoup la comparaison suivante. Si je vais au restaurant chinois et que je commande un chili con carne, le restaurant ne sera pas en mesure de me satisfaire. Est-ce pour autant qu'il est mauvais. Aller chez son généraliste avec une douleur d'épaule, en sortir avec une prescription d'anti-douleur et d'anti-inflammatoire, ne fait pas de votre généraliste quelqu'un de mauvais,. Il est dans son rôle. Il sait que statistiquement un groupe d'individu avec une douleur d'épaule, s'il prend ce type de médicament n'aura plus mal en une semaine. Dans le même état d'esprit, voir son ostéopathe aller chercher ailleurs que dans l'épaule la cause de la douleur est quelque chose de normal et ne fait pas de votre ostéopathe quelqu'un de bizarre. L'ostéopathe est dans son rôle, il sait que pour ce patient et spécifiquement pour lui la cause du problème pourrait être au niveau du foie par exemple. Il est dans l'intra-individuel.

Avant d'aller dans les définitions, cette mise au point me paraissait importante. Trop de patients sont mécontents de la médecine conventionnelle parce que leur demande n'est pas prise en compte. Bien souvent cette demande ne répond pas au modèle "bio-médical". Cela ne veut pas dire que la médecine est nulle comme je l'entends trop souvent. L'inverse est vrai aussi !!

Pour clore cette introduction, avez-vous déjà goutté un chili con carne au riz cantonnais ? Quand on a trop mal, rien n'interdit de prendre des médicaments avant d'aller voir son ostéopathe. il faut juste savoir ce que l'on demande à chaque médecine et prendre ce dont nous avons besoin !!!





Dans ces pages, vous trouverez les explications sur ce qu’est l’ostéopathie, au travers des définitions, de l’historique et des principes qui expliquent comment le corps d’un état de santé, se met en état de maladie.







Définitions Historique Principes ostéopathiques